«

»

oct 01

Un promoteur veut aménager un hôtel d’entreprises au nord de l’agglomération orléanaise

 

« Le démarrage des travaux est programmé pour le premier trimestre 2014. Je prévois son achèvement pour la fin de l’année prochaine », espère Ignace Agbessi. – LA REP Photo

projet ambert

 

 

Le dossier a été lancé il y a dix-huit mois, avec des travaux qui pourrait débuter l’année prochaine. L’ancien site industriel de Saint-Jean-de-Braye pourrait accueillir des services et des artisans.

Un bâtiment de brique rouge, à Saint-Jean-de-Braye. Vide à l’intérieur, squelette de la mémoire ouvrière. Dans les années 50, c’est là qu’étaient réalisées des pièces détachées pour avions. L’activité industrielle ne renvoie plus qu’à un lointain souvenir. Le silence a envahi l’espace, de la cave au premier étage. Encore pour quelques mois, seulement.

L’année prochaine, la construction aux lignes caractéristiques devrait progressivement amorcer son retour à la vie. C’est là, au 96 de la rue d’Ambert à Saint-Jean-de-Braye, qu’Ignace Agbessi veut installer un hôtel d’entreprises associé à un village artisanal. À la tête d’Agem’s immobilier, le promoteur qualifie son projet de « fou ». Il l’a lancé, il y a dix-huit mois maintenant, en partenariat avec la mairie de Saint-Jean-de-Braye, propriétaire de cet ensemble immobilier.

Par le passé, plusieurs projets pour cette réhabilitation avaient déjà été envisagés. Mais, celui-ci paraît vraiment lancé.

L’ensemble est de dimensions impressionnantes : un terrain de 13.000 m ², un bâtiment à trois niveaux, réparti sur 1.000 m ². Quant au coût annoncé de l’investissement, il est également géant. Six à sept millions d’euros afin de faire revivre ce site.

Ignace Agbessi y croit, bien sûr. « Je veux cibler des activités qui sortent des pépinières d’entreprises mais aussi des artisans ou des industriels. » L’aménagement du site s’articule en deux phases. Dans le bâtiment, des bureaux à l’espace modulable, proposés à la location ou à la vente. À l’extérieur, sur le terrain, la construction de 17 boxes, allant de 170 à 320 m ². Là aussi, destinés à la vente ou à la location. La synergie entre les entreprises présentes sera assurée par une équipe de deux salariés.

Solution à la crise

Le projet a été présenté aux élus du conseil municipal de Saint-Jean-de-Braye hier soir. « Son démarrage est programmé pour le premier trimestre 2014, tant pour la partie rénovation que construction. Je prévois son achèvement pour la fin de l’année prochaine. »

La stratégie d’Ignace Agbessi s’inscrit à la croisée de deux chemins. « Proposer des solutions aux problématiques actuelles liées à l’immobilier d’entreprise. » À savoir, des bâtiments souvent trop grands et qui trouvent bien difficilement preneurs en cette période de crise. Mais aussi sécuriser les parcours des jeunes entreprises souhaitant sortir des pépinières.

Un pari audacieux mais qui peut s’avérer gagnant. Réponse dès l’année prochaine.

Matthieu Villeroy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>